Biorésonance

et Thérapeutiques Quantiques

Soins Alternatifs

Holistiques & Énergétiques

Nos Thérapies

Biorésonance

et Thérapeutiques Quantiques

La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques nées au XXe siècle qui, comme la théorie de la relativité, marquent une rupture avec ce que l'on appelle maintenant la physique classique, l'ensemble des théories et principes physiques admis au XIXe siècle.

Les théories dites « quantiques » décrivent le comportement des atomes et des particules — ce que la physique classique, notamment la mécanique newtonienne et la théorie électromagnétique de Maxwell, n'avaient pu faire — et permettent d'élucider certaines propriétés du rayonnement électromagnétique. La physique quantique heurte le sens commun à plusieurs égards. Sa description du monde microscopique, radicalement nouvelle, s'appuie sur de nouveaux postulats. médecine quantique gembloux La médecine quantique est une médecine non conventionnelle qui déclare s'appuyer sur la physique quantique. Dans la lignée des médecines énergétiques, ses référents affirment que la physique quantique permet d'expliquer une forme de communication intercellulaire ; la dualité onde-particule justifierait les techniques de « biorésonance ». Cette médecine pourrait permettre des applications en médecine. Notamment, elle pourrait permettre de réaliser des diagnostics plus précoces sur certaines maladies (virus et bactéries par exemple).

La biorésonance est un concept utilisé en médecine non conventionnelle, notamment en médecine quantique. Elle permet de faire des bilans de terrain, repérer éventuellement des « anomalies électromagnétiques » au sein des organes et de les rectifier en envoyant des signaux de très faible intensité. Des signaux électromagnétiques précis et de très faible intensité permettent de faire passer la cohésion d'un système biologique d'un état instable à l'origine de certaines pathologies vers un état d'équilibre stable physiologique. Ces signaux peuvent être de deux natures différentes, soit il s'agit de signaux provenant de l'individu lui-même et remodelés par un système électronique, il s'agit de la biorésonance endogène ; soit il s'agit de signaux issus de générateurs de fréquences, on parle alors de biorésonance exogène. On peut définir ces signaux porteurs d'informations comme étant une modulation généralement en basse fréquence d'une onde porteuse spécifique. Plusieurs systèmes existent : Les systèmes d'analyse et traitement par scanner non linéaire NLS issus de la technologie Oberon-Metatron et fabriqué en Russie. Diverses marques sont vendues en France et en Russie sous le nom d'Etioscan", "Physiospect-Physioscan ", "Introspect-Biospect", "Aumscan" ainsi que les Quant au sytème"Life", "Scio" sont des systèmes de biorésonance exogène et pas NLS. L'appareil original s'apelle le Metatron. Il a été créé par le Pr Nesterov de l'institut de psychophysique de Omsk. Ce dernier appareil est le seul appareil possédant l'accréditation médicale de classe 2 A, reconnu par l'EU comme appareil médical auxiliaire ; Le système MoRa utilisé en morathérapie, le système "scénar", le "milta" sont des systèmes de biorésonance endogène. Mis au point par Franz Morell, médecin homéopathe, et Erik Rasche, ingénieur électronicien, la Mora permettrait d'annuler le parasitage électromagnétique résidant au sein de l'organisme d'un individu et donc de le mettre dans un état optimal pour faire face aux problèmes de santé rencontrés. Le système du Metatron est une évolution du système Mora. Le système CoRe Inergétix est issu des recherches de Kiran Schmitt et des résultats d'un département de l'université de Princeton, le projet P.E.A.R de l'interaction de la "Conscience" sur les systèmes électroniques. Le système "RAYONEX" a été développé au début des années 80 par l'ingénieur Paul Schmidt en Allemagne. Il se base sur une banque de données de plusieurs centaines de millier de fréquences identifiées du corps humain.

La physique quantique laisse entrevoir des explications possibles sur l’homéopathie mystérieuse et tellement controversée aujourd’hui. Je me suis donc équipé pour proposer ces méthodes de diagnostic et traitements, qui sont pleinement complémentaires de ma pratique d’homéopathe classique. Le Bilan de santé en Biorésonance est non seulement diagnostique de l’état de santé actuel mais il est également prédictif. Il permet de mettre en place une prévention. Cette technique permet également de tester électroniquement les médicaments que l’on se propose de prendre, directement sur le ou les organes déficients ou malades, mais aussi ceux que l’on prend déjà. Ce faisant, il est possible de mettre en évidence les bienfaits ou les aggravations des thérapies en cours ou proposées. Pour plus d’informations : dépliant à votre disposition en salle d’attente.

La Camera GDV

La bio-électrographie GDV du professeur Korotkov permet de mesurer l'activité énergétique des organes, des méridiens, des chakras et des couches auriques avec une unité de mesure précise, relayée par des logiciels d'analyse, pour ensuite apporter une réponse en application de couleur.

Qu'est-ce que c'est ?

La bio-électrographie GDV (Gaz Discharge Visualization) du Professeur Konstantin Korotokov est une technologie qui nous vient de l'Est. Nous avons tous entendu parler de l'effet KIRLIAN : photographies d'empreintes de doigts et d'orteils prises dans une chambre noire sur un appareil dérivé de l'invention du Professeur russe S. Kirlian. Il s'agit d'images obtenues en plaçant les extrémités des doigts et des orteils sur une feuille photosensible, elle-même posée sur une plaque de verre sous laquelle est initié pendant un temps très court un champ électrique à haute fréquence. Cette technique requiert une chambre noire et une unité de développement des photos ce qui constitue un handicap majeur en pratique de routine. Aujourd'hui, grâce à l'équipe de recherches de l'Université Médicale de St. Petersbourg (Russie), dirigée par le Prof. Konstantin Korotkov, des études ont été menées sur le procédé Kirlian et ont montré qu'en réalité il s'agit d'une excitation électrique des gaz diffusés par la peau humaine donnant un effet "couronne" (bien connu au voisinage immédiat des câbles de lignes à haute tension). L'équipe de St. Petersbourg a montré que ces "flammèches" émises à partir des gaz sécrétés par la peau donnaient par leurs formes et leurs localisations, des informations très importantes à propos de l'état de santé physique et psychologique de la personne testée (comme le procédé Kirlian classique le faisait déjà). Le système GDV est devenu un outil remarquable de diagnostic grâce à la mise en œuvre d'une caméra digitale sous des électrodes transparentes, laquelle caméra transmet les informations à un logiciel. Nous ne pouvons qu'être émerveillés devant d'une part la simplicité d'utilisation de la bio-électrograhie GDV et d'autre part quant à la gamme impressionnante d'informations transcrites en clair par les logiciels. De plus, seules les extrémités de doigts des mains sont utilisées, ce qui simplifie encore davantage la mise en pratique. Lorsqu'on connaît la complexité des interrelations biomédicales présentées par l'imagerie du système Kirlian dans sa version classique, on ne peut qu'être admiratif devant les avancées offertes par l'informatisation remarquable de cette technique. L'élaboration de ce logiciel représente des années de travail de l'équipe du Département de Technologies Informatiques, de Mécanique et d'Optique de l'Université d'Etat de St. Petersbourg (S.P.I.T.M.O.) et fait penser à un travail de fourmis. Il faut reconnaître que les résultats sont à la hauteur des efforts consentis ! La bio-électrographie a le potentiel de servir comme un outil extrêmement puissant et complet de diagnostic médical, capable de montrer des dysfonctionnements du corps et de l'esprit bien avant l’apparition des symptômes physiques.

1. Diagnostic de l'état humain

Le Prof Korotkov a mis en œuvre de vastes essais cliniques en Russie et la précision diagnostique de la caméra GDV a été mesurée à plus de 95%. Le système a été approuvé par l'Académie des Sciences de Russie pour une utilisation sans limites en médecine. Suite à l’obtention d’un certificat européen de conformité, cette technique peut maintenant être utilisée dans l’ensemble de la communauté européenne sans restriction. Sur la base de ce qui précède, l'application la plus évidente du système GDV est une aide au diagnostic médical. L’acquisition de données et d'analyse par la caméra GDV peut être effectuée en quelques secondes, sans avoir besoin de faire se déshabiller le patient. Les organes ou systèmes / sous-systèmes les plus faibles dans le système « corps / esprit » peuvent être identifiés d’un coup d'œil avec mis en évidence d’une perturbation dans l'harmonie et la cohérence l’enveloppe énergétique électropotonique enregistrée. Plusieurs programmes de traitement informatique de l’image, spécifiques à la caméra GDV, aident à l'analyse des données. La vitesse, la précision et l'exhaustivité des diagnostics GDV sont superbes. Ils ne peuvent être comparés à aucune autre technologie permettant de surveiller l'état énergétique du vivant.

2. Surveillance de la réponse au traitement

Comme les images produites par la caméra GDV contiennent des informations complètes sur l'état du patient au moment de l'enregistrement, elles peuvent être utilisées pour surveiller la réponse du patient aux traitements médicaux qui lui sont administrés. La technique de GDV nous permet d'explorer et de quantifier la réponse de toute personne à un traitement. Son utilisation est indépendante du traitement administré. Ce dernier peut être la chimique, hormonal, à base de plantes ou homéopathique, acupuncture, guérison à distance ou même placebo. Une procédure typique consiste à enregistrer l'état initial d'une personne et l'état après application du traitement. Dans la plupart des cas, il met en évidence en quelques minutes si le traitement a un effet positif, perturbateurs ou neutre pour une personne donnée. Il est important de réduire au minimum toutes les autres influences au cours du test.

3. Estimation de l'efficacité du traitement

Par le biais d’enregistrements de l'état énergétique du vivant faits après traitement médicaux (généralement quelques minutes ou quelques heures après), il est possible d'estimer si le traitement a effet provisoire ou durable dans le temps.

4. En comparant les thérapies

La méthode d'évaluation GDV de l'état humain permet de comparer les différentes thérapies et d'estimer la meilleure thérapie pour une personne ou une condition donnée.

5. Essai de nouveaux traitements

Du fait que l’électroluminescence GDV semble refléter l'état de la conscience humaine, plutôt que seulement les faiblesses du corps, il est possible d'estimer à tous les niveaux l'effet d'un nouveau traitement AVANT de l'appliquer. Par exemple, il suffit que le patient tienne un médicament dans sa main et IMAGINE le prendre, pour estimer ce qui se passerait au niveau mental/émotionnel si le médicament a été vraiment pris. Cette méthode est par exemple utilisée pour étudier l'efficacité et l'applicabilité des traitements homéopathiques à Melbourne College of Natural Medicine en Australie.

Les thérapeutes